skip to Main Content

« Nous devons améliorer les mesures de sécurité pour renforcer la sécurité des Français »

« Le rapporteur socialiste de la loi contre le terrorisme que nous avons votée en novembre 2014 dit que les dispositions de cette loi suffisent. Nous, à l’UMP, nous pensons qu’il faut, comme nous l’avons fait lors du débat parlementaire, des propositions supplémentaires. Il est nécessaire d’améliorer le dispositif et de renforcer l’arsenal juridique d’une loi dont les décrets d’applications n’ont pas encore été publiés ».

Au lendemain des grands rassemblements qui ont rendu un bouleversant hommage aux 17 victimes des attentats de Charlie Hebdo, Montrouge et de la Porte de Vincennes, les porte-paroles Isabelle Le Callennec et Sébastien Huyghe ont profité du point presse hebdomadaire de l’UMP, dans le prolongement de l’unité nationale et sans esprit de polémique, pour apporter des premières réponses aux questions que les Français attendent.

« Nous sommes dans ce temps de l’unité nationale. Le deuil et le recueillement sont nécessaires mais derrière il faut des actions concrètes. Il y a une guerre menée contre le mode de civilisation qui est le nôtre. Les Français attendent une réponse de fermeté. Nous sommes d’accord pour nous mettre autour de la table mais, derrière, qu’est-ce qu’on fait concrètement », pose Isabelle Le Callennec.

« En novembre dernier, nous avons voté la loi contre le terrorisme tout en disant qu’elle n’allait pas assez loin et qu’elle ne frappait pas assez fort. Nous regrettons que nos amendements n’aient pas été, à l’époque, repris. Nous espérons que dans cet esprit du 11 janvier nous arrivions à un consensus pour le bien de tous, pour la sécurité des Français Ce sont ces propositions que nous allons, par la voix d’Éric Ciotti, redire au ministre de l’Intérieur », précise Sébastien Huyghe.

La seule question que l’UMP pose est de savoir si nous pouvons améliorer les mesures de sécurité pour renforcer la sécurité des Français. « Nous pensons que oui », affirment Isabelle Le Callennec et Sébastien Huyghe détaillant les pistes privilégiées par l’UMP et par le président Nicolas Sarkozy ce même lundi matin au micro de RTL : renforcement du renseignement avec les pays étrangers ; adoption du PNR (données d’information sur les voyageurs des compagnies aériennes) au plan européen mais qui est bloqué au Parlement européen ; encellulement individuel des jihadistes dans les prisons afin de lutter contre la radicalisation ; renégociation totale du traité de Schengen ; renforcement de la lutte contre le trafic d’armes de guerre ; revoir les équipements de la police et de la gendarmerie ; protection de la police municipale ; impossibilité pour les apprentis jihadistes partis se former à l’étranger de revenir…

« Il y a des mesures à prendre tout de suite », estime Isabelle Le Callennec tout en convenant qu’on ne peut pas dire « plus de fermeté » et en même temps ne pas accepter un nouvel équilibre entre sécurité et liberté. Ce travail appartient aux femmes et hommes politiques mais également à la presse, aux enseignants et magistrats », confie Isabelle Le Callennec pour qui « il nous faut revisiter nos valeurs républicaines et leur donner un sens très concret ».

Afin de contribuer à ce débat national qui se profile et afin de formuler des propositions qui répondent aux préoccupations des >Français, Nicolas Sarkozy et les dirigeants de l’UMP recevront très rapidement les représentants des autorités religieuses ainsi que ceux des forces de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top